Au terme de l'offre publique d'achat ouverte du 8 au 28 juin​, le groupe familial Arnault détient 94,22% du capital de la holding Christian Dior SE, qui contrôle le numéro un mondial du luxe LVMH, a indiqué mardi l'Autorité des marchés financiers (AMF).

A l'issue de l'offre publique d'achat ouverte en juin, jugée conforme à la réglementation boursière par l'AMF, la famille Arnaurd, via la société d’investissement Semyrhamis, a accru sa participation de 74,08% à 94,22% dans le capital de Christian Dior SE, maison mère de LVMH et Christian Dior Couture. 


Ces derniers mois, Alexandre accompagnait son père partout. - Tiziana Fabi - AFP


L'objectif: rachat des parts des minoritaires de la holding Chrisitan Dior SE par le groupe familial Arnault, puis rachat de la marque Christian Dior Couture par LVMH.

Pour financer cette opération, le groupe familial Arnaud a choisi de se délester des actions qu’il détient dans le groupe rival Hermès International et de compléter le reste en numéraire. Pour encourager les actionnaires minoritaires de Christian Dior SE à aller dans ce sens, l’offre généreuse était de près de 12 milliards d'euros. Les actions Hermès proposées pèsaient un total de 4,1 milliards d’euros sur la base de 459,30 euros, et l'apport en numéraire était de 7,9 milliards d’euros. 

Le groupe familial Arnault (GFA), via Semyrhamis, a ainsi racheté les parts des actionnaires minoritaires de la holding Christian Dior SE, dont il détenait déjà 74,1% du capital. Il en contrôle ainsi désormais 94,22%. 


Défilé Christian Dior automne-hiver 2017-2018, Paris 

Avec cette opération, le groupe familial a fait progresser son taux de participation dans LVMH de 36% à 40% en cascade, auquel il faut ajouter les 5,8% de participation directe. Selon Bernard Arnault, à la tête du groupe éponyme, mais également PDG de LVMH, « cette opération montre le renforcement du groupe familial dans une des plus belles entreprises françaises ».
 
Dès la clôture de l'OPA, le groupe LVMH a donc racheté intégralement lundi la marque Christian Dior Couture à la holding Christian Dior SE pour une valeur d'entreprise de 6,5 milliards de dollars, conformément au projet annoncé en avril. La marque représente 2 milliards d’euros de chiffre d’affaires. Elle gagnera en influence au sein de l'empire LVMH.

Elle rejoindra également la marque Christian Dior parfum, déjà présente dans l’escarcelle du groupe. L'opération permet ainsi d'unifier la marque Christian Dior au sein de LVMH. 
 
Ces transactions permettent de mieux conjuguer les efforts des deux entités déjà très proches. On pense par exemple à l'approvisionnement stratégique en cuir ou à la fabrication des sacs.
 
Selon Bernard Arnault, elles « permettent [...] une simplification des structures, depuis longtemps demandées par le marché et le renforcement du pôle Mode et Maroquinerie de LVMH ».
Guillaume ROIGNOT