Jimmy Choo, aurait reçu plusieurs offres de rachat dont celle d'Interparfums en tandem avec le fonds chinois de capital investissement Hony Capital. Les deux partenaires seraient en concurrence avec le fonds CVC Partners et la marque de mode américaine Michael Kors.

Selon Sky News, parmi les candidats au rachat de la marque de chaussures haut de gamme Jimmy Choo, estimée à environ 1 milliard de dollars, Michael Kors aurait peaufiné une offre, avec la banque d'investissement américaine JPMorgan, qui devrait être déposée avant la date limite des enchères fixée à la semaine prochaine.
 



Pour rappel, Jimmy Choo a été mis en vente par son propriétaire, JAB Luxury qui contrôle 67,66% des actions de la société avec un autre label de chaussures haut de gamme Bally, en avril 2017.

« La cession de ce pôle luxe a du sens, car il n'offre pas les mêmes avantages en termes de synergie que le reste de ses activités dans le secteur des biens de consommation en plein essor»,  a estimé Jeanine Arnold chez Moody's.





Hony, la maison chinoise qui possède la chaîne de restaurants Pizza Express, serait également en course pour racheter Jimmy Choo et elle a d’ailleurs affirmé qu’elle avait d’ores et déjà entamé des discussions avec Interparfums, qui gère la licence des parfums Jimmy Choo.

CVC Capital Partners, l'ancien propriétaire de Debenhams, est également susceptible de présenter une offre de rachat, tout comme la marque Coach, qui vient de finaliser l’acquisition de Kate Spade cette semaine, mais qui se montre également intéressée par l’achat de Jimmy Choo dans la perspective de se transformer en maison de luxe multi-marques.




Rappelons que l’actuel président de Coach n’est autre que l'ancien PDG de Jimmy Choo, Joshua Schulman.

JAB n'a reçu à ce jour aucune offre formelle mais espère boucler une cession d'ici à la fin de l'été.

Si un accord entre Jimmy Choo et Michael Kors devait se concrétiser, ce serait l’occasion pour ce dernier de relancer ses performances de vente, en baisse de 1,8% à la fin de l’année 2016, et de redresser ses résultats financiers dont la marque s’estime elle-même déçue.





« Notre priorité d'allocation de capital numéro un consiste à racheter des actions. […] Nous examinons activement un certain nombre de choses différentes, et s'il est juste pour notre entreprise et la capacité de notre direction à exécuter et à créer de la valeur pour nos actionnaires, nous allons en profiter. » a déclaré John Idol, président de Michael Kors.

Reste à savoir si ce rachat suffira à l’enseigne américaine pour relancer sa croissance sur un marché et un environnement de détail particulièrement ralenti aux Etats-Unis.

Marine