Louis Vuitton, principal centre de profit de LVMH, a annoncé hier, vendredi, le lancement de son site de e-commerce en Chine, où les ventes en ligne explosent dans le luxe.

La marque de luxe française offre désormais aux consommateurs chinois une sélection de sacs monogrammes, chaussures, prêt-à-porter, bijoux ou parfums. Le paiement pourra s'effectuer via UnionPay, Alipay et WeChat Pay, principaux moyens de paiements utilisés par les clients chinois.



 

Le site sera disponible dans 12 villes: Beijing, Shanghai, ChongQing, Chengdu, Guangzhou, Shenzhen, Hangzhou, Nanjing, Shenyang, Dalian, Haerbin, Wuhan. D'autres villes s'ajouteront ultérieurement, a précisé Louis Vuitton dans un communiqué.

Le malletier qui avait ouvert son premier site en France en 2005, dispose désormais, avec la Chine, d'un site ecommerce dans 11 pays, en Europe, aux Etats-Unis, au Canada, au Japon ou en Australie.  

Les ventes de la marque phare de LVMH sont aujourd'hui estimées aux environs de 8,0 milliards d'euros par les analystes et sa rentabilité opérationnelle aux environs de 45%.


​Ils en parlent...

 

LVMH's Louis Vuitton launches e-commerce website in China, Par Reuters, le 21 juillet 2017

"Louis Vuitton, which opened its first store in Beijing in 1992, said the website offered leather goods, small leather goods, shoes, accessories, watch and jewelry, luggage, and the newly launched Les Parfums Louis Vuitton."

Lire la suite



Louis Vuitton Opens China E-Commerce Store, Par Robert Williams pour Bloomberg, le 21 juillet 2017

"China is driving a rebound in luxury sales after a multi-year downturn prompted by a crackdown on corruption, with LVMH,Hermes International, Kering SA and others reporting strong gains this year. Louis Vuitton began selling online in France in 2005 and has expanded to 11 countries, after the Chinese site went live Thursday."
 

​Lire la suite